XM16E1, WE Open Bolt

Fin du suspens, je vous présente aujourd’hui un gros projet, certainement le plus ambitieux auquel j’ai participé jusqu’ à présent (sur une réplique longue tout du moins, car sur PA mes projets de 92 Brigadier et de Delta Elite étaient déjà relativement corsé!) : la transformation d’ un M16 A1 WE open bolt (GBBR donc), en un XM16 E1, version précoce du M16 qui commença à être utilisé à partir de 1964 / 1965 au Vietnam.

Je cite son propriétaire:

« Faisant de la reconstitution Vietnam, […], j’ai pour projet de terminer la customisation de mon m16 WE en xm16 e1, modèle précoce du m16 utilisé en 65 pour la bataille de Ia Drang.
Ayant déjà remplacé les gardes mains, la crosse ainsi que la poignée pistolet, il ne me reste plus qu’à effectuer un travail sur le corps. »

Lire la suite « XM16E1, WE Open Bolt »

Publicités

J’ai reçu hier quelques photos du dernier projet auquel j’ai participé, travaux présentés dans cet article.

Merci Loki de m’avoir confié ton joujou, amuse-toi bien avec ton nouveau blaster 😉

-kC-

Le petit dernier est arrivé chez son propriétaire! Nicky a pris le temps de m’envoyer de chouettes photos de son blaster réassemblé:

-kC-

HK416 D, WE Open bolt

Cette semaine, m’a été confié un corps de WE 4168 Open Bolt, réplique du HK416 D, pour la réalisation de marquages réalistes. Je ne reviendrais pas en détail sur les marquages en eux même, déjà exposés dans un article précédent (A lire ICI – HK416 D WE). Mais je vais profiter de l’occasion pour vous présenter ici le petit détail qui fait toute la différence sur un travail de gravure: le numéro de série personnalisé!

Lire la suite « HK416 D, WE Open bolt »

Joule creep, billes lourdes, ratio volume canon/cylindre… Expérimentation sur base WE Katana.

Attention, pavé!

S’il y a bien un phénomène largement discuté, encensé ou décrié, mais généralement surtout mal compris actuellement dans le milieu de l’ airsoft, c’est celui du Joule creep.

En Français, le joule creep (joule rampant) c’ est: l’ augmentation de l’ énergie développé par la réplique entre le moment ou celle-ci est contrôlé (dans la pratique une simple mesure de vitesse, en général hop- up à zéro, billes de 0.20g fournis par l’organisateur), et le moment ou elle est utilisé en condition de jeu (hop- up réglé et billes généralement plus lourdes, 0.25g semblant être le minimum croisé sur les terrains).

Les deux seules variables entrant en jeu pour comprendre ce phénomène sont donc:

le poids de bille et le réglage du hop- up, lié à une mesure de vitesse et non d’une énergie.

Lire la suite « Joule creep, billes lourdes, ratio volume canon/cylindre… Expérimentation sur base WE Katana. »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑