XM16E1, WE Open Bolt

Fin du suspens, je vous présente aujourd’hui un gros projet, certainement le plus ambitieux auquel j’ai participé jusqu’ à présent (sur une réplique longue tout du moins, car sur PA mes projets de 92 Brigadier et de Delta Elite étaient déjà relativement corsé!) : la transformation d’ un M16 A1 WE open bolt (GBBR donc), en un XM16 E1, version précoce du M16 qui commença à être utilisé à partir de 1964 / 1965 au Vietnam.

Je cite son propriétaire:

« Faisant de la reconstitution Vietnam, […], j’ai pour projet de terminer la customisation de mon m16 WE en xm16 e1, modèle précoce du m16 utilisé en 65 pour la bataille de Ia Drang.
Ayant déjà remplacé les gardes mains, la crosse ainsi que la poignée pistolet, il ne me reste plus qu’à effectuer un travail sur le corps. »

Présentation

Pour reproduire au mieux ce XM16 E1 en partant d’un M16, la tache qui m’incombe en plus des gravures, est qu’ il me faut usiner les renforts de la face droite du lower afin de les faire disparaitre: Ces renforts sont en effet absent sur les premières versions du M16 ( le XM16 E1 a progressivement laissé place au M16 A1 au sein de l’US Army a partir de 1967). Ces renforts furent ajouté par la suite sur les M16 A1 et XM16 E1 après les premiers retours d’ utilisation sur le champ de bataille. Il existe donc également des XM16 E1 plus tardifs équipés de renforts.

Il y a également un petit perçage à ajouter à l’ arrière du corps, qui (je suppose) à un lien avec la fixation du tube de crosse sur le vrai XM16E1.

On peut donc diviser la partie usinage des modifications en 4 étapes:

  • En numéro 1, en vert ci- dessus, la modification principale:
Ôter le renfort vertical et le petit renfort horizontal sous le bouton d’éjection du chargeur. C’est là qu’il y a le plus de matière à enlever, et il faut veiller à obtenir une surface uniforme avec le reste du puits de chargeur, et ne pas déformer le renfort horizontal qui doit subsister.
  • En numéro 2, en orange:
Le rétrécissement du renfort horizontal, en veillant à bien garder sa forme arrondie d’extrémité, toujours en gardant une surface de puits de chargeur bien plane.
  • En 3eme, en rouge:
Retravailler la jonction du puits de chargeur au reste du corps, sous l’enlèvement de matière « vert ».
  • En 4eme, en violet:
Simuler le perçage de goupille à l’arrière du corps, en perçant sur quelques mm de chaque cotés.
Allez, entrons dans le vif du sujet!

Usinage

Je commence par enlever le gros de la matière en utilisant ma CN en guise de fraiseuse.

Je garde une marge de sécurité d’au moins un cinq centièmes sur ces différents usinages, pour avoir une marge de manœuvre lors des étapes suivantes. La matière, ça va bien à retirer, mais c’est toujours plus délicat de devoir en ajouter!

 

Finitions

J’affine ensuite les surépaisseurs manuellement pour uniformiser toutes les surfaces, et réalise tout les arrondis, à la lime et à la toile, pour finir par un polissage. De looongues heures de limage et de finitions !

Quelques bulles apparentes subsistent… C’est toujours le risque avec ce genre de pièce moulée sur nos jouets! Les pièces affichant un défaut apparent sont écartés au contrôle qualité (encore que, sur certaines marques Cheap…), mais pour ce qui est des défauts invisibles… Une fois sablé et repeint, ce devrait toutefois être minime, tout comme les quelques infimes rayures restantes lié à ces modifications.

 

Gravures

Pour donner un coté authentique aux gravures, je vais reproduire les irrégularités de placement et de taille des marquages originaux, qui étaient réalisés par estampage.

Les plus observateurs remarqueront aussi que le logo au cheval cabré de cette époque n’est pas identique à la version contemporaine…!

6291926
C’est ce modèle qui me servira de référence. Je reprendrais donc aussi ce numéro de série.

Il est prévu que le corps de la réplique soit peint avec une peinture Cerakote pour reproduire la teinte grise assez caractéristiques des anciens M16. Comme pour la M4 Bolt réalisé il y a quelques temps, je vais donc graver sur environs 0.3mm de profondeur pour que ces marquages restent visible et fidèle au modèle, même une fois sablé et repeint.

Petite subtilité ici encore, le « MFG. CO. » logé entre la goupille et le pion d’assemblage arrière.

Et voici quelques photos du résultat lorsque la réplique quitte mon atelier, avant de retourner chez son propriétaire pour subir les prochaines étapes de la customisation!

J’ai hâte de voir le résultat final! Et heureux d’avoir pu etre impliqué dans un tel projet 🙂

-kC-


Si cet article vous a plu, n’ hésitez pas à le partager, à vous abonner, et à commenter pour toutes questions ou remarques!


Publicités

6 commentaires sur “XM16E1, WE Open Bolt

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :