PAMAS G1 S, KJ Works

Pour ce nouveau custom de PAMAS ( le 3eme déjà! ) , je vais aborder cet article sous un nouvel angle, en axant un peu moins la présentation sur le tracés des motifs et l’usinage, mais en vous présentant plus en détail l’ étape peinture de mes customs.La réplique servant de base à ce custom est un m9 KJ Works, acheté chez Taiwan Gun. La finition de ce M9 est différente de celles rencontrés jusqu’à présent sur mes M9 de cette marque et ceux passé entre mes mains: la peinture est fine et le rendu mat, présentant un aspect « sablé ». A voir niveau résistance à l’usure mais en tout cas c’est plutôt joli!

Usinage

Un rapide survol des phases d’ usinage tout de même:

  • Gravure des marquages sur 0.3mm de profondeur, avec une pointe de 0.3mm également, à 20°.
  • Gravure du « S » avec une pointe de 0.4mm dans une opération dédié, afin de simuler ce marquage normalement poinçonné sur le véritable PA MAS.
  • Usinage du cran de mire central.

Le diamètre du point du cran de mire est plus  petit que pour le custom sur base WE que j’ai déjà réalisé. Les cotes entre le modèle KJ et le WE sont sans doute différentes, car je disposais de moins de dégagement pour passer mon outil sur cette réplique. J’ai donc dû utiliser une fraise plus petite.

J’ai profité de ce projet pour filmer une toute petite partie de l’usinage, pour les plus curieux d’entre vous (durée totale d’usinage pour cette face: environs 40 min.)

 

Peinture

Je vais vous présenter ici la technique que j’emploie désormais pour mes peintures de gravure, lorsqu’une nouvelle finition complète n’est pas souhaité. C’est le cas sur mes projets précédents ci dessous:

Pour ce custom, je vais utiliser deux couleurs: Toujours de chez Humbrol, du noir (N°85 Coal Black, comme souvent) et du blanc pour le cran de mire (N°130 Satin White).

Pour l’application, j’utilise des outils de précision « chirurgicale » (avec une seringue, c’est le cas de le dire!) :

Car cette opération, qui consiste à venir déposer de micros gouttes de peinture dans chaque caractères pour les remplir, nécessite pas mal de minutie… Il faut en effet veiller à ne pas « déborder », ni trop remplir la gravure au risque de la reboucher sur les usinages les plus fin.

La seringue me permet un dosage et une dépose très fine de la peinture, en ajustant précisément la taille de la goutte que je vais venir déposer dans le sillon de la gravure.

Il faut aussi trouver la juste dilution de la peinture, pour que celle ci soit suffisamment fluide tout en restant suffisamment couvrante.

Cette opération en encore plus délicate lorsqu’il s’agit de remplir les marquages avec une couleurs différente de celle du reste de la réplique. Le moindre débordement est à proscrire!

Et une fois sec… le résultat est optimal!

Et voici quelques photos de la réplique complete, faites par son propriétaire une fois remonté. Avec d’ authentiques plaquette MAS!

-kC-


Si cet article vous a plu, n’ hésitez pas à le partager, à vous abonner, et à commenter si vous avez des questions ou remarques!

Vous pouvez également me contacter pour tout projet similaire 😉


 

Publicités

Un commentaire sur “PAMAS G1 S, KJ Works

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :